put your drinks up.



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

NEWS : UN NOUVEAU DESIGN AVEC LA SUBLIME KIM HYUN AH & UN ÉVÈNEMENT QUI VIENT TOUT JUSTE D'OUVRIR SES PORTES ! SOYEZ NOMBREUX !

Partagez | 
 

 put your drinks up.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
werewolf ⸗ i'm born to be wild.
avatar
Xiao Lin
werewolf ⸗ i'm born to be wild.


∆ BLAZE : lυcιfєr
∆ AVATAR : fєι ( mιѕѕ A )
∆ messages postés : 36
∆ ici depuis le : 05/10/2012



∆ ÂGÉ(E) DE : νιngт anѕ єт dєѕ crσcѕ bιєn lυιѕanтѕ.
∆ NATIONALITÉ : chιnoιѕє & coréenne
∆ JOB : ρaтrσnnє dυ cιrqυє dєѕ damnéѕ, єт lσυνє alρнa d'υnє mєυтє ιmρσrтanтє dє la νιllє. т'єn νєυχ ρlυѕ ?
∆ CÔTÉ COEUR : υnє bêтє ѕaυνagє nє ѕє laιѕѕє ρaѕ facιlєmєnт aρρrινσιѕєr, ѕι тυ aιmєѕ lє dangєr тєnтє тa cнan¢є.

MessageSujet: put your drinks up.   Mer 24 Oct - 18:18





PUT YOUR DRINKS UP.



Le soleil commençait à se lever, teintant le ciel d’orange. Assise sur le rebord de ma fenêtre, j’observais l’aube emplir la ville de cette légère chaleur indescriptible mais que tout le monde, ou presque, appréciait. Cigarette entre les lèvres, je profitais pleinement du goudron qui s’engouffrait dans mes poumons qui me procurait un certain bien-être, de l’adrénaline à petite dose pour bien se réveiller après une courte nuit de sommeil. La fumée se dissipait dans l’atmosphère, tandis que mes yeux se posaient sur les différents immeubles qui constituait mon décors quotidien, des blocs de béton, des cages dorées. Séoul était une ville totalement différente de Busan, je me sentais oppressée parmi tout ce monde, toutes ces nouvelles têtes que je croisais chaque jours me donnaient la nausée. La mer me manquait, j’avais besoins de sentir le vent frais sur mon visage et non celui des pots d’échappement qui dégageaient une horrible odeur. Je poussais un long soupire, tandis que j’écrasais ma cigarette contre le mur avant de la jeter dans le cendrier non loin. D’un bon plutôt agile, je retrouvais le plancher des vaches. La ville commençait à se réveiller peu à peu, les premiers klaxons se faisaient entendre. J’entrais dans la salle de bain, allumant au passage ma petite radio pour écouter les informations, oui on ne croirait pas mais cela m’intéresse, enfin c’est plutôt les meurtres suspect qui attirent mon attention, après tout c’est une partie de mon travail de les identifier. Une fois complètement nue, je m’engouffrais dans ma petite douche à l’italienne, allumant l’eau froide au maximum. La nature a fait de moi un être bouillant qui ne connait pas le froid, et puis c’est bon pour la peau apparemment. Cinq minutes plus tard j’en sortais totalement proche, les cheveux mouillés et enroulés dans une serviette. Portable en main, je consultais mon agenda pour voir l’emploie du temps de la journée. Chargé, comme d’habitude. J’étais prête à partir au bout d’une heure et demi, un exploit pour quelqu’un qui faisait partit de la gente féminine. Sur ce je commençais à exécuter comme un bon toutou les ordres que m’avait donné mon père, ce qui me prit la journée entière.

Le soir venue, on me libéra enfin. J’avais besoins de me vider la tête, mes activités n’étaient parfois pas très honnêtes, pour ne pas dire constamment, et il m’arrivait d’en arriver à des extrêmes de temps à autre. Cela ne me dérangeait guère, mais d’après mon géniteur j’avais besoins de repos pour m’amuser un peu, si il savait seulement de quoi j’étais réellement capable. Soit. Je fis rapidement un détour par mon duplexe afin de changer de tenue, optant pour une robe. J’aimais attirer le regard des autres, et puis la gérante d’un club se doit d’être présentable et séduisante pour hypnotiser les clients et les forcer à consommer bien évidemment. Je changeais également de sac, où j’installais mon petit bébé 9MM. Je ne sortais jamais sans arme, paranoïaque ? Sûrement pas, juste prévoyante. Quand on sait ce que le monde abrite, mieux vaux avoir de quoi se défendre. Sur le trottoir j’interpellais un taxi qui me dépose devant ma petite fierté, mon club. Il y avait déjà du monde devant la porte, ça annonçait une belle rentrée d’argent, de nouvelles paires de chaussures à mettre dans mon dressing. Sans perdre une seconde, je marchais, avec élégance bien évidemment, jusqu’à mon bureau à l’étage son prêter attention à quiconque, ils ne le méritaient pas. Voilà comment j’occupais mes nuits, remplir de la paperasse jusqu’à pas d’heure. Alors que je faisais la liste du ravitaillement en quelque sorte, mon barman toquait à la porte avant de venir poser son joli postérieur sur la chaise face à mon bureau. Il y est déjà passé en dessous, si vous voyez ce que je veux dire. Enfin, tout ça pour me dire au bout de cinq minutes qu’un autre bar venait d’ouvrir non loin. De la concurrence ? je devais en juger par moi-même. Ni une ni deux j’arrêtais tout pour reprendre un taxi jusqu’à ce dit bar. Je me devais de vérifier si c’était ou non un concurrent sérieux, dans ces cas là je me débrouille pour leur prendre leur clientèle, loup ou humain, mon club était ouvert à tout le monde, enfin presque. L’enseigne lumineuse bas de gamme affichait le nom « Little Death ». On ne pouvait pas mieux faire que moi malheureusement. Ma main se glissait dans mes cheveux pour les remettre rapidement en place, avant d’accentuer mes lèvres avec un rouge pétant. Un sourire s’étirait sur mes lèvres, il était temps pour moi de faire mon entrée.

Sans scrupule je contournais la longue file d’attente, attirant les foudres de certains, mais le vigile me laissa entrer ne me montrant aucune résistance. Un mauvais point, je porte un flingue, j’aurais très bien pu provoquer une tuerie. Une fois à l’intérieur, je contemplait le décors, le détaillant avec une grande précision. Moderne mais sobre. Bon, il fallait que je passe la nuit ici pour voir un peu l’ambiance, mais surtout le service. Tous les regards étaient, comme d’habitude, braqués sur moi, mais je les ignorais royalement. J’avais pris place au bar, sur l’un des hauts tabouret, entre un jeune homme à lunette, l’étudiant coincé qu’on a forcé à venir ici pour se dévergonder, et un homme d’une quarantaine d’année où reposaient plusieurs verres vide sur le comptoir devant lui, l’ivrogne de service. Un soupire s’échappait de mes lèvres. Qu’est-ce que je foutais là bon sang ?



NO TOMORROW 사랑은 받는다고 갖는 게 시간은 걷는다고 가는 게 사람은 숨 쉰다고 사는 게 아닌데... ∆ 속은 텅 빈 죽은 미소인데 너를 만날 때보다 좋아 보인대.


Revenir en haut Aller en bas
werewolf ⸗ i'm born to be wild.
avatar
Kim Maden
werewolf ⸗ i'm born to be wild.


∆ BLAZE : Yun Lee
∆ AVATAR : Jaehyo - Block B
∆ messages postés : 54
∆ ici depuis le : 16/10/2012



∆ ÂGÉ(E) DE : 21 ans
∆ DE SEXE : Masculin
∆ NATIONALITÉ : coréen
∆ JOB : Barman
∆ CÔTÉ COEUR : Sex me~

MessageSujet: Re: put your drinks up.   Lun 29 Oct - 22:53


Une soirée comme une autre pour Maden. Les clients allaient et venaient à son bar, se soulant sous ses yeux et versant de grosses sommes. Quoi de plus après tout ? Ce qu'ils devenaient après, c'était son soucis dernier. Tant qu'ils payaient leurs consommations et s'en allaient sans rien casser...
La pause. Enfin. Maden s'éclipsa du comptoir laissant la place a un de ses employés, et donna quelques derniers conseils à ce dernier avant d'aller se poser au carré VIP, pour savourer un bon verre de vin avec les quelques occupants de ce cercle privilégié. Des jolies filles accompagné d'un trentenaire riaient de tout et de rien, tout en regardant les danseurs se défouler sur la piste de danse. Maden se présenta au jeune homme et lui proposa une bouteille de vin gratuite pour sa fidélité, ce que le VIP ne refusa pas pour sur.

Après quelques cigares, et quelques caresses intimes avec une des charmantes jeunes femmes qui accompagné cette homme, Maden se releva avec un sourire sur de lui. Il nota son numéro sur le haut de la poitrine de la jeune femme d'un marqueur avant de déposer ses lèvres dessus. Cette dernière gloussa et promis de revenir ici demain soir. Une de plus pour Maden.

Il retourna au bar d'un air satisfait et reprit son poste tout en détaillant les nouveaux arrivant. Parmi eux, une charmante jeune femme, et mieux encore... Elle sentait la louve à plein nez. Il ne se priva de la reluquer tout en distribuant les consommations à droite et gauche, après tout les jolies choses, tout comme les monuments méritent d'être observés non ? Et quel monument sexy qui se présentait à son comptoir. Il prépara un sex on the beach et vint le déposer face à la jeune femme avant de murmurer à son oreille.

" Offert par la maison. Après tout, nous somme de la même race ~ "

Il lui offrit un regard sensuel et retourna à ses autres clients, le sourire au lèvres. Faisant semblant d'ignorer la jolie louve qui était assise à son bar. Il espéra secrètement qu'elle soit dans ses chaleurs afin de pouvoir lui donner ce qu'il savait faire de mieux, plus tard dans la soirée. Un petit moment de pause dans les commandes lui fit grand bien. Il ordonna à son employé de le remplacer et vint prendre place sur un des tabourets désormais vide, à coté de cette jolie femelle.

" Apelle-moi Maden."








« La parole est inutile quand les yeux communiquent. »





Revenir en haut Aller en bas
werewolf ⸗ i'm born to be wild.
avatar
Xiao Lin
werewolf ⸗ i'm born to be wild.


∆ BLAZE : lυcιfєr
∆ AVATAR : fєι ( mιѕѕ A )
∆ messages postés : 36
∆ ici depuis le : 05/10/2012



∆ ÂGÉ(E) DE : νιngт anѕ єт dєѕ crσcѕ bιєn lυιѕanтѕ.
∆ NATIONALITÉ : chιnoιѕє & coréenne
∆ JOB : ρaтrσnnє dυ cιrqυє dєѕ damnéѕ, єт lσυνє alρнa d'υnє mєυтє ιmρσrтanтє dє la νιllє. т'єn νєυχ ρlυѕ ?
∆ CÔTÉ COEUR : υnє bêтє ѕaυνagє nє ѕє laιѕѕє ρaѕ facιlєmєnт aρρrινσιѕєr, ѕι тυ aιmєѕ lє dangєr тєnтє тa cнan¢є.

MessageSujet: Re: put your drinks up.   Sam 10 Nov - 20:15


Je regrettais amèrement d’être venue ici. Il n’y avait franchement rien de spécial, je pouvais aisément empreinter sa clientèle sans faire de trop gros efforts. Mais non le destin en avait voulu autrement, et je me retrouvais assise comme une pauvre fille sur un haut tabouret à balayer la salle du regard. Des hommes qui draguaient à droite et à gauche, et des femmes qui se rabaissaient plus bas que terre en adoptant un comportement vulgaire. Quand allaient-elles comprendre que ça devait être les hommes qui devraient être à leur pieds et non le contraire ? Enfin, il y aura toujours de braves moutons prêt à suivre sagement les stéréotypes dictés par la société. Mes yeux étaient rivés sur un jeune couple qui s’adonnaient à une danse grossières en plein milieu de la piste. Une légère grimace déformait mes lèvres, décidément ils ne connaissaient rien à l’art de la séduction et surtout de la sensualité, en gros c’était comme un film pour adulte bon marché. Ils me dégoûtaient grandement. Un tintement familier me caressa l’oreille, celui de glaçons dans un verre, & me tira de mes pensées. Je me retournais automatiquement vers le bar pour tomber face à face avec un être humain de sexe masculin, plutôt charmant qui m’offrait un cocktail. Grâces aux couleurs de ce dernier, ainsi qu’à la tranche d’ananas et à la cerise, je devinais aisément son nom, mon préféré d’ailleurs. Mince, voilà qu’un sourire s’invitait, ce n’était pas le moment. Mais je devais l’admettre, son physique était agréable à regarder, et j’acceptais volontiers son présent. Encore un victime de mon charme, et pour une fois c’était un met de choix. « Offert par la maison. Après tout, nous sommes de la même race ~» Mon visage était devenu plus sombre en une fraction de seconde. Que venait-il de dire ? Je penchais légèrement la tête sur le côté, surprise de son affirmation, mais rapidement je pouvais humer ce léger parfum de musc, puissant, caractéristique des personnes de mon espèce. Ainsi un loup travaillait ici. Je pourrais peut-être lui faire changer d’avis et l’inviter dans mon joli club où il se sentirait plus à sa place sûrement. Il était déjà partis s’occuper de ses autres clients, mince. Tant pis.

J’attrapais doucement le verre dans une main pour porter la paille entre mes lèvres et siroter tout en douceur ce délicieux breuvage qui me donna instantanément un intense frisson. Ce goût exquis réveillait mes papilles, qui n’en demandait que plus. L’alcool, il n’y avait rien de meilleur au monde. D’un geste vif, je jetais une mèche de mes cheveux, avant de passer ma langue sur mes lèvres pour récolter encore quelques gouttes du cocktail qui s’y étaient incrustées. Un homme s’approchait de moi pour me demander mon numéro de portable, malheureusement je ne partageais pas mon lit avec un Hulk acnéique, ce qui m’était sortit naturellement de la bouche. Pourquoi mentir ? Pour me changer les idées après cette tentative de drague désastreuse, je bu une seconde gorgée du cocktail avant de m’apercevoir avec surprise que le beau mâle de tantôt était désormais à mes côtés. Je pourrais lui faire part de ma proposition. « -moi Maden. » Joli prénom, court qui va droit au but, sûrement comme la personne qui le portait. Je me tournais vers lui pour lui faire face, mon verre en main, à le siroter sensuellement. Je léchais subtilement la paille pour ne pas perdre une goutte, puis je me décidais enfin à parler. Seulement avec tout ce bruit autour, ma petite voix ne se ferait pas entendre. Posant une main sur une de ses cuisses, je me penchais à son oreille pour lui donner mon identité. « Moi c’est Lin. Plus direct on ne peut pas. » Je profitais de cette approche pour m’imprégner un peu plus de son odeur, qui m’était inconnue. Il ne faisait donc pas partit du clan, dommage. « J’ai cru comprendre que nous étions tout deux pareil. Je suis propriétaire d’un club spécialement pour notre espèce, un barman comme toi illuminerait les lieux, tu ne pense pas ? et puis j’ai beaucoup de louves dans ma clientèle. »



NO TOMORROW 사랑은 받는다고 갖는 게 시간은 걷는다고 가는 게 사람은 숨 쉰다고 사는 게 아닌데... ∆ 속은 텅 빈 죽은 미소인데 너를 만날 때보다 좋아 보인대.


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: put your drinks up.   




Revenir en haut Aller en bas
 

put your drinks up.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Before The Dawn; :: we are burning the night together. :: ⸗ gangnam north. :: nonhyeon.-