hello, daddy.



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

NEWS : UN NOUVEAU DESIGN AVEC LA SUBLIME KIM HYUN AH & UN ÉVÈNEMENT QUI VIENT TOUT JUSTE D'OUVRIR SES PORTES ! SOYEZ NOMBREUX !

Partagez | 
 

 hello, daddy.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
werewolf ⸗ i'm born to be wild.
avatar
Lee Jared
werewolf ⸗ i'm born to be wild.


∆ BLAZE : chun
∆ AVATAR : jung yunho.
∆ messages postés : 42
∆ ici depuis le : 03/11/2012



∆ ÂGÉ(E) DE : vingt-six ans.
∆ DE SEXE : Masculin
∆ NATIONALITÉ : américano-cubain.
∆ JOB : médecin généraliste.
MessageSujet: hello, daddy.   Mar 6 Nov - 20:20



Un jour comme tous les autres. Une journée un peu plus courte. Une trentaine de patients, c'est le nombre qu'on pouvait compter au total pour ce genre de petite journée. Le cabinet fermait à 16 heures de l'après-midi. Après avoir serrait la main de son dernier patient et de s'être incliné, il avait pris le volant sans même prendre le temps de se changer et c'était rendu chez lui. Il avait garé sa voiture, prit tout de même le temps de prendre le courrier et le feuilleter alors qu'il était dans l'ascenseur, toujours sa blouse de médecin sur les épaules. Il salua la voisine, une bonne vieille femme de qui il s'occupait de temps en temps. Elle était malade et n'avait pas nécessairement le temps et ni l'envie d'aller voir un médecin. Heureusement pour elle, Jared était médecin, elle se plaignait souvent de maux de tête atroce et de ventre. Le diagnostique était toujours le même. La même rengaine et il n'en avait jamais marre : « C'est la constipation, madame. » et il lui prescrivait un bon traitement pour que ses intestins puissent ce dénouer un peu. Un mois de traitement, répétait-elle à chaque fois et elle n'arrivait jamais à tenir le coup. Elle n'aimait pas les médicaments. Jared, la considérait un peu comme cette grand-mère qu'il n'avait jamais vu, la mère de sa mère adoptive habitait à Cuba et sa vraie grand-mère pour lui, elle n'existait pas. Alors cette femme faisait l'affaire. D'ailleurs, elle avait été la première à l'appeler : mon 'tit fils et à lui tapoter la tête quand il se baissait à sa hauteur. C'était son bon petit garçon, toujours à l'accompagner faire les courses en voiture lorsqu'il rentrait du boulot, toujours à arranger ses problèmes de branchement téléphonique. Un garçon sans problème. Il la trouvait adorable, sauf lorsqu'elle essayait de le coller avec sa fille du même âge que lui, il ne la supportait pas, il ne pouvait pas la voir en peinture. Elle était niais, timide et pas du tout son style. Vous apprendrez que les femmes timides ne sont pas du style de Jared. Il aime les femmes pleines d'assurances, indépendantes, légèrement dominatrice mais trop. Enfin, c'est avec ce genre de femme qu'il couche. Il déposa son courrier sur la table du salon, envoya valser sa veste blanche, il retira avec lenteur son col v et ça tout en se dirigeant vers la salle de bain. Il constata un instant son appartement, son mini-bordel de d'habitude quoi. Il avait le temps de prendre une douche et c'est ce qu'il fit sans trop attendre, il prit même le temps de se laver les cheveux. Puis il se sécha le corps et les cheveux, il se parfuma, enfila de nouveaux vêtements - un simple t-shirt blanc, un cardigan par-dessus et un jeans - tout propres. Il n'oublia pas ses clefs de voiture, son porte-feuille et il ferma l'appartement à clef. Il salua encore une fois la bonne femme et il fit le même chemin mais, à l'envers. Il se retrouva dans sa voiture, une voiture imposante un 4x4 de marque Nissan, il regarda sa montre : 17 heures. Et merde. Il tapa sa main contre le volant et démarra l'engin. En trente minutes arriverait-il à l'heure ? C'te challenge ! Il finissait par douter de lui-même pour tout vous dire. Il partit sur l'autoroute, prit quelques virages et petites routes en guise de raccourcit. Il avait prit le temps de mettre la station américaine et soupira doucement. Il se demandait si un jour, la police américaine finiraient par les corps de ses défunts parents. Lui avait pourtant dit que tout était ok. Ils ne les retrouveraient jamais, mais il ne cessait d'y penser en ce disant que le monde serait trop beau s'il finissait par vivre sa vie comme un homme normal. Comment en était-il arrivé là ? Il lui avait tout de même foutu une balle en plein milieu du front, il n'avait pas hésité une seule seconde, son regard avait été vaguement surpris, mais par le corps qui tombait par terre, juste par le bruit brusque qui était sorti du pistolet. Son frère ne l'avait pourtant pas forcé, Jared n'avait pas demandé plus d'explications ce qu'il avait entendu l'avait suffit. Au fond de lui, il le voulait un peu. Il désirait leur mort pour un motif stupide. La situation c'était offert à lui alors il l'avait fait.

Il coupa le contact devant la grande université une fois qu'il fut bien garé. Il regarda à droite, puis à gauche, devant lui et enfin pour terminer sa montre. 17H45. Et pourtant, elle l'avait tout de même attendue. Elle était assise, là, sur un banc accompagné d'une amie. Jared sourit, klaxonna en lui faisant un signe de main. En espérant qu'elle ne fasse pas de crise en ce qui concerne son retard, parce qu'il la voit venir. Toutes les femmes râlent. Il sortit son paquet de cigarette et en glissa une sur le bout de ses lèvres. La jeune étudiante rentra dans le véhicule, et il se sentit obligé de reposer le briquet sur ses genoux. « Mignnone ta copine, elle ne vient pas avec nous ? » Beau parleur. Il jeta un coup d'oeil sur les sièges arrières, un k.o comme il n'en avait jamais eu. Des jouets, toutes sortes de jouets, il y avait même un siège pour gamin. Manuel n'était pas père, mais sa nouvelle identité, si, même si ça n'était qu'un tissu de mensonge. « Pardon pour le désordre. Tu connais les enfants. » Aucune marque d'interrogation, ça n'était pas vraiment une question. « Ta journée ça a été? » Il ouvrit alors les fenêtres de son véhicule et alluma sa cigarette. Il détestait le fait que l'odeur de la cigarette reste dans sa voiture, ça n'était pas accueillant et hygiénique pour un père.




Revenir en haut Aller en bas
human ⸗ i'm just a normal one.
avatar
Shin So Ra
human ⸗ i'm just a normal one.


∆ BLAZE : Binôme
∆ AVATAR : Seo Ju Hyeon - Seo Hyun
∆ messages postés : 49
∆ ici depuis le : 03/11/2012



∆ ÂGÉ(E) DE : vingt et un ans
∆ DE SEXE : Féminin
∆ NATIONALITÉ : Coréenne d'origine chinoise
∆ ÉTUDES : 4ème année, Arts & Littératures
∆ CÔTÉ COEUR : Haha..Maybe next time !

∆ MY CRAZY SPELLBOOK : This is who i am
Hey ! Be my friend !
MessageSujet: Re: hello, daddy.   Ven 9 Nov - 21:25


La tête posée contre la table, je fermais mes yeux tandis que le professeur continuait de parler de choses qui ne m'intéressaient pas. Dormir en cours n'était peut-être pas la meilleure chose à faire mais sincèrement, travailler sur un bouquin qui ne m'intéressait pas pendant un trimestre, non merci, et puis j'étais située au fond de la classe près de la fenêtre, peu de chances que je ne me fasse remarquer. Je soupirais et tentais de fermer mes oreilles et mon esprit à toutes formes de signes extérieurs, je voulais rejoindre un autre monde le temps d'un instant. Peut-être pas celui des rêves, ce monde-là était bien trop imprévisible et incontrôlable, je n'avais pas envie de me réveiller en sursaut et hurlant en plein milieu du cours parce que je croyais que je me faisais broyer mes jambes. Non, je préférais le stade juste avant, celui où l'on somnolait assez pour ne plus pouvoir porter attention au monde qui nous entourait mais être tout de même conscient pour imaginer des tas de choses, pour 'rêver'. Oui, c'était ce monde-là que je voulais rejoindre. Le temps passa rapidement et je ne me fis pas prendre durant les deux heures qui suivirent, laissant place à mon imagination, jusqu'à ce qu'une de mes amis me ramène à la réalité en riant. Il était temps pour nous de changer de salle et d'assister à un cours beaucoup plus intéressant, heureusement.

Encore positionnée près de la fenêtre, je ne pouvais m'empêcher de regarder à l'extérieur et de m'échapper dans mes pensées, aujourd'hui n'était pas vraiment le jour où j'étais concentrée, tant pis, une fois de temps en temps et puis je restais toujours une élève sérieuse...j'assistais aux cours. Je rêvassais en regardant le ciel...oui, c'était assez cliché mais bon, lorsque la sonnerie annonçant l'heure du déjeuner retentit, me faisant sursauter. Un sourire se dessina sur mon visage et je me levais en compagnie de mes amis. Je me trouvais à l'arrière et je les observais discuter joyeusement en se rendant à la cafétéria, je devais avoir l'air d'une mère au regard et sourire tendre qui regarde fièrement ses enfants gambader un peu partout. En y repensant, je m'estimais heureuse et chanceuse de les avoir à mes cotés, ils étaient tous fidèles et ne changeaient pas. Lorsque ma condition financière a changé, ils ne se sont pas empressés autour de moi ni ils m'ont fait les yeux doux, ils sont restés eux-même, ce qui m'a fortement aidé à rester moi-même aussi, à ne pas me laisser enivrer par les feux d'artifices de l'argent et devenir une peste égocentrique qui pense être au-dessus des autres. Je sais qu'avec eux je garderais les pieds sur terre quoiqu'il arrive, et puis si jamais je m'oublie, je sais qu'ils seront là pour me rappeler à l'ordre. Sortant de mes pensées, je courus les rejoindre en souriant.
J'aimais beaucoup l'heure du déjeuner et non, ce n'était pas parce que c'est le moment où l'on mange, ici il n'y a pas de quoi s'extasier pour la nourriture, elle n'en vaut pas la peine. Non, c'était le moment détente de la journée où l'on pouvait vraiment se libérer et parler de tout et de rien avec les personnes que l'on voulait. Je passais le reste de ma pause déjeuner à parler de tout et de rien tout en mangeant la nourriture que j'avais acheté.

L'après-midi passa trop lentement à mon goût, j'étais en pleine digestion alors je n'avais vraiment envie de rien à faire à part de me caler dans un coin et de dormir mais je m'efforçais de garder les yeux ouverts et de prêter attention à ce que le professeur racontait, si je ne l'avais pas fait ce matin, je pouvais au moins le faire cet après-midi ! A ma plus grande surprise, je réussis à me concentrer et à écouter sans regarder par la fenêtre ou à m'évader dans mes pensées comme je le faisais souvent. A la dernière heure, je devenais toute excitée et je n'en pouvais plus d'attendre sur ma chaise, oui, une vraie gamine. Lorsque la sonnerie retentit, je me levais de ma chaise et sortit jusqu'à atteindre la route devant l'université et je fixais les alentours, cherchant sa voiture. Je fus un peu déçue de ne pas la voir et je sortis mon portable, peut-être avait-il eu un empêchement mais je n'avais aucun appels en absence ou bien de sms. Je me retournais et m'assis sur le banc derrière moi, attendant sa venue, il avait dit qu'il viendrait alors je l'attendrais, je savais que Jared ne me laisserait pas tomber sans m'avertir, ce n'était pas son genre. J'entendis quelqu'un m'appeler et je tournais la tête, c'était une de mes amies. Elle me demanda ce que je faisais seule sur ce banc et je lui répondis que j'attendais quelqu'un. Elle eut pitié de moi et se proposa pour me tenir compagnie jusqu'à ce que l'on vienne me chercher. J'acceptais avec plaisir, un peu de compagnie ne me ferait pas de mal.

Nous discutions quand j'entendis un coup de klaxon attirant mon attention vers la route puis je souris, Jared était là, me faisant signe de la main. Je souris et me levais, puis je proposais à mon amie de la ramener mais elle déclina ma proposition, elle devait aller à un rendez-vous. J'acquiesçais et lui disant au-revoir je me dirigeais dans la voiture et m'installais sur le siège avant. « Mignnone ta copine, elle ne vient pas avec nous ? » Je le regardais avant de regarder mon amie puis je reportais mon regard sur la route en face de moi. « Non, elle a un rendez-vous mais elle a eu la gentillesse d'attendre avec moi...pendant trois quart d'heure ! » Je tentais de rendre ma voix la plus froide possible même si ce n'était pas moi, je voulais voir sa réaction, s'il allait s'excuser ou pas. Oh ! Je ne suis pas rancunière, même que je lui ai déjà pardonné, mais je voulais taquiner Jared un petit peu. « Pardon pour le désordre. Tu connais les enfants. » Je jetais un rapide regard à l'arrière et constata qu'en effet, c'était le désordre. « Ta journée ça a été? » me demanda-t-il avant d'ouvrir les fenêtres et d'allumer sa cigarette. Aish ! J'aimais pas le voir fumer, savoir qu'il bousillait sa santé et que je ne puisse rien y faire me frustrer énormément ! Je me contentais de lui répondre par un simple « Hum.. ». Allons So Ra, combien de temps vas-tu tenir avant d'exploser de rire ? Pas longtemps, c'était certain.


Revenir en haut Aller en bas
werewolf ⸗ i'm born to be wild.
avatar
Lee Jared
werewolf ⸗ i'm born to be wild.


∆ BLAZE : chun
∆ AVATAR : jung yunho.
∆ messages postés : 42
∆ ici depuis le : 03/11/2012



∆ ÂGÉ(E) DE : vingt-six ans.
∆ DE SEXE : Masculin
∆ NATIONALITÉ : américano-cubain.
∆ JOB : médecin généraliste.
MessageSujet: Re: hello, daddy.   Lun 26 Nov - 14:08


So Ra, c'est une patiente qu'il a adopté comme une petite soeur ou bien comme sa fille. En arrivant ici, en Corée du Sud, il n'avait personne à qui se confier, personne dont il pouvait s'occuper à part lui. Il avait pensé à adopter un chien ou quelque chose comme ça, mais il se souvient du jour où sa mère adoptive lui avait interdit d'approcher les chiens. Avait-il une allergie ? Peut-être que c'était personnel et qu'elle ne les aimait pas, mais il n'avait pas tenté de prendre le risque, il avait bien trop peur pour se jeter dans la gueule du loup. De prendre des risques et puis bon, de toute façon, il pourrait très bien vivre sans ça n'était pas à un soucis. Donc, il avait appris à parler à ses patients, il avait appris à les connaître et à rire avec eux. Il était devenu très proches avec certains. So Ra faisait parti de ces certaines personnes, elle était une personne importante pour lui, quelqu'un sur qui elle, elle pouvait compter. Il était très pointu en ce qui pouvait la concerner, il l'encadrait, lui faisait la morale quand il en avait l'occasion, éloigné de ses hommes qui lui tournaient autour et comme aujourd'hui il prenait le temps de la ramener en voiture, un peu comme un paternel. Le paternel qu'il aurait aimé avoir, celui qui ne s'amuse pas à le jalouser de sa réussite, un autre exemple, Jared se comportait comme telle avec la plus jeune. Il était attentionné, protecteur mais pas étouffant. Il aimait lui venir en aide, son petit bébé disait-il. Il soupira, relâcha son volant, puis il ferma doucement les yeux, sa tête se posa tranquillement sur son siège. Il est vrai que l'amie de So Ra n'était pas si mal, il était très rare qu'il trouve une femme à son goût, il était très difficile sur ce genre de choses, les filles aux beaux visages n'étaient pas spécialement son genre, il les préférait spécial et avec quelques défauts. Mais elle, elle était vraiment mignonne, il ouvrit les yeux espérant voir le visage de la jeune fille au loin mais elle c'était envolé. Tant pis. « Non, elle a un rendez-vous mais elle a eu la gentillesse d'attendre avec moi...pendant trois quart d'heure ! » Jared pouffa de rire alors comme ça elle lui en voulait ? Pour de vrai ? Il jeta un coup d'oeil en sa direction et ne pu contenir son rire. Vraiment sérieuse ? Son visage l'était en tout cas. « Tu m'en veux ? » Et pas qu'un peu apparemment. Il prit le temps de s'excuser sur le bordel qui régnait à l'arrière de la voiture et alluma sa première cigarette de la journée. Il n'était pas un gros fumeur, mais il en fumait au moins une dans la journée histoire de décompresser de ses grosses journées. Il recracha un premier nuage de fumée par la fenêtre à présent grand ouverte et fit semblant de s'intéresser à sa journée pour faire passer sa mauvaise humeur, mais elle avait l'air de vraiment lui vouloir, ce qui étonna vraiment le plus vieux. « Tu n'es pas sérieuse, tu me fais vraiment la gueule ? Juste pour quelques petites minutes de retard, j'aurais bien pu te laisser attendre plus que ça. Insolente. » Il lui mit une pichenette en plein front, ce magnifique sourire sur les lèvres. Elle se foutait vraiment de lui.
Il bloqua sa cigarette entre sa bouche et y aspira une nouvelle bouffée qu'il relâcha aussitôt. Il se sentait un peu mieux, léger, c'était comme si toutes les charges qu'il avait s'en allait. Il avala sa salive et tourna la tête vers la jeune fille. Il la regarda de haut en bas et lui offrit un beau sourire, So Ra était plutôt mignonne dans son genre, elle ne devait pas avoir trop du mal à plaire aux garçons de son âge, il en était sûr. Avait-elle un petit copain pour commencer ? Il aurait aimé lui poser la question, mais elle ne sortit malheureusement pas. « Pour me faire pardonner, je t'invite au restaurant, ça te dit ? » Il ne connaissait pas vraiment ses goûts, mais là tout de suite il avait envie de manger italien, quelque chose qu'il ne mangeait pas habituellement, ou aller dans un restaurant français ? Hm, est-ce que ça lui plairait ? « De quoi tu as envie ? » Il prit une pause puis il reprit tranquillement le visage tourné vers la fenêtre scrutant la cigarette qui se conssumait. « Tout ce que tu veux, mais tu sais que ton papa poule déteste les choses grasses. »





Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: hello, daddy.   




Revenir en haut Aller en bas
 

hello, daddy.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Before The Dawn; :: we are burning the night together. :: ⸗ gangnam east. :: daechi.-