n' after all, you're my wonderwall.



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

NEWS : UN NOUVEAU DESIGN AVEC LA SUBLIME KIM HYUN AH & UN ÉVÈNEMENT QUI VIENT TOUT JUSTE D'OUVRIR SES PORTES ! SOYEZ NOMBREUX !

Partagez | 
 

 n' after all, you're my wonderwall.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
werewolf ⸗ i'm born to be wild.
avatar
Lee Jared
werewolf ⸗ i'm born to be wild.


∆ BLAZE : chun
∆ AVATAR : jung yunho.
∆ messages postés : 42
∆ ici depuis le : 03/11/2012



∆ ÂGÉ(E) DE : vingt-six ans.
∆ DE SEXE : Masculin
∆ NATIONALITÉ : américano-cubain.
∆ JOB : médecin généraliste.
MessageSujet: n' after all, you're my wonderwall.   Mer 7 Nov - 21:54



Ça faisait tout de même un bail qu'il ne l'avait pas vu. Combien de temps exactement ? Il ne s'en souvient plus trop, longtemps était le mot. Depuis le jour où Luis leur avait dit de partir chacun de leur côté, pour n'éveiller aucun soupçon. C'était à partir de ce jour-là que tout avait changé. Il s'en souvient comme si c'était hier, il se souvient avoir baissé la tête à l'annonce de la grande nouvelle, il avait senti sa soeur plus ou moins triste. Il avait pensé qu'il pourrait vivre toute sa vie à ses côtés, à leur côté, mais son rêve avait trouvé la mort en plein chemin. Luis l'avait défait. Comment Jared l'avait vécu ? Très mal. Il était retourné à Séoul en l'espoir de trouver la paix, mais ça n'avait fait qu'aggraver son cas. Il ne dormait plus trop, il avait perdu l'appétit et même l'envie de vivre. C'est injuste, disait-il au bout de l'appareil téléphonique lorsqu'il avait l'occasion de parler au plus vieux, il lui faisait part de toutes sa souffrance et au moment où Luis avait cessé de répondre à ses appels, il était tombé dans une dépression impossible. Il avait consulté des psychologues, plus particulièrement un. Il devait avoir une cinquantaine d'années, les traits de son visage étaient sévères et il ne parlait que très peu. Il préférait hochait la tête et terminé ça par un : « et ensuite ? » comme s'il se contrefichait de votre problème. Sa voix sèche et roque, il n'avait jamais prit la peine de le regarder, jusqu'au jour où Jared lui aura tout avoué. Il avait tué ses parents. Après cette révélation, il l'avait tué à l'aide d'un pique à glace, sa mort avait été rapide et douloureuse. Tu es devenu un assassin, se disait-il le matin en ce regardant dans le miroir, puis il regardait l'arme à feu qu'il cachait dans son tiroir à bijou et se demandait comment il avait pu en arriver là. Il y réfléchissait longuement, soupirait, puis parlait à voix haute pour émettre certaines hypothèses, mais il arrivait toujours à se contredire. La justice le jugerait de cette façon. Il aurait peut-être dû dénoncer Luis, mais il savait que sa soeur aurait été accusé pour complicité, il a tout simplement fait ce qu'il lui avait dit pour ne pas la laisser tomber. Il voulait partager sa douleur avec elle, il pourrait la comprendre et la consoler dans les moments difficiles. C'était tout d'abord le rôle d'un bon frère et c'est ce qu'il était, un bon frère. La vie après le meurtre avait tout de même été difficile pour tous. La maison était devenue silencieuse. Jared ne croyait plus en lui-même, il avait brûlé tout ce qui avait un rapport avec eux, avec Dieu, il était perdu. Luis lui avait dit des choses, il lui avait affirmé que son père avait voulu le tuer et Jared secouait de la tête en silence. Un pauvre menteur. Un menteur qui n'assumera jamais.

Aéroport Incheon, 16h50. Le loup-garou zieuta attentivement sa montre avant de glisser ses mains dans les poches arrières de son jean. Il était habillé comme un simple civil, rien à voir avec sa profession, on aurait presque dit qu'il faisait plus jeune. Il s'installa sur un siège et s'amusa avec ses clefs de voiture, il vous mentirait s'il disait qu'il ne ressentait pas le stress monter en lui. L'avion venait tout juste de se poser sur le sol coréen, son coeur manqua un battement. Ils allaient pouvoir se retrouver après tout ce temps, il allait pouvoir la prendre dans ses bras, il pourrait retrouver ce sourire chaleureux, celui qu'il avait lorsqu'il était enfant. Il se réveillerait à ses côtés et lui caresserait les cheveux pour pouvoir la réveiller en douceur. Ils retrouveront leur moment intimes. Les minutes passaient comme des heures et lorsqu'il aperçut celle qu'il attendait, il lui fit un mouvement de main. Il ouvrit grand les bras et la sera très fortement contre lui. Il lui embrassa le front, les joues, puis encore le front et pour terminer la commissure de ses lèvres. « Tu es enfin là. » Et tu ne partira plus. Il la constata avec attention, la complimentant sur le physique qu'elle avait pu acquérir après toutes ces années. Tu es une belle femme soeurette, s'exclamait-il en levant son pouce tout en hochant de la tête. Oui, elle était magnifique. Son visage était toujours celui d'il y a d'antan, ces traits enfantins, ce sourire éblouissant et ce rire adorable. Il bloqua le visage de la belle entre ses mains et colla son front au sien, il profita un instant de sa chaleur, de sa présence surtout puis il la libéra. Jared lui offrit son bras, de l'autre il s'empara de sa valise et ils reprirent la route d'Incheon à Séoul.Ils n'avaient cessé de rire, de parler de l'homme qui se trouvait à côté d'elle pendant tout le vol. Un homme sans gêne, d'après sa soeur. Un peu collant avait-elle ajouté et surtout avec un sourire enivrant. De la drague et Dieu seul sait combien Jared déteste le fait qu'on s'approche de trop de sa soeur. Il afficha cette moue boudeuse, il était très protecteur envers sa soeur, les autres qui essayaient de s'immiscer entre eux, il ne les aimait pas. Il la voulait pour lui tout seul.

Ils entrèrent enfin dans le grand appartement, le bordel de ce matin n'y était plus. Il s'était appliqué pour y faire le ménage, la lessive, mais aussi changer les bras. L'appartement était comme neuf, chose rarisime. « Tu peux rester ici autant de temps que tu le veux. » dit-il alors qu'il refermait la porte dérrière lui. Jared retira ses chaussures et les laissa à l'entrée comme à son habitude, il ôta sa veste de ses épaules et la posa sur proprement sur le canapé. Il constata un moment le courrier puis le reposa tranquillement sur la table basse, après ça il alla lui chercher une bouteille d'eau et un verre pour qu'elle puisse se déshydrater. Chez Jared, il n'y avait rien de bien vivant, la décoration était morose et presque inexistante. Un endroit triste qui lui ressemblait bien. Il n'y avait aucun tableau accroché au mur, aucune photo, rien du tout. Un jour, il partirait très loin. Il irait faire sa vie ailleurs, avec un tout autre prénom et peut-être même une nouvelle nationalité. Le brun se laissa tomber sur le canapé, sa tête posait sur les genoux de Dany, il n'aurait jamais pensé la revoir un jour. Luis avait été pourtant clair, ils ne devaient pas se revoir - tous - tant qu'il ne l'aurait pas décidé. Mais ils avaient craqués. Ils avaient eu besoin de se revoir, de se toucher, de cette relation tout à fait fusionnelle. Le bout de ses doigts caresseraient son bras tout en ne la lâchant pas du regard. « Nous sommes comme Adam et Eve, nous sommes désobéissants et déchus. » Il faisait surtout référence à ce que Luis pourrait dire s'il apprenait le coup qu'ils venaient de lui faire. Mais cette phrase valait aussi pour autre chose : son amour pour sa soeur, la balle qu'il avait tiré sur cette pauvre femme qui l'avait logé et prit comme un fils. C'est un blasphème. « Alors ? Comment c'est l'Australie ? »





Revenir en haut Aller en bas
werewolf ⸗ i'm born to be wild.
avatar
Lee Dany
werewolf ⸗ i'm born to be wild.


∆ BLAZE : Yun
∆ AVATAR : Boa Kwon
∆ messages postés : 23
∆ ici depuis le : 05/11/2012



∆ ÂGÉ(E) DE : 25 ans
∆ DE SEXE : Féminin
∆ JOB : Cascadeuse
∆ CÔTÉ COEUR : A troublemaker...

∆ MY CRAZY SPELLBOOK : This is me. This is you.
MessageSujet: Re: n' after all, you're my wonderwall.   Jeu 8 Nov - 4:01




C'est le coeur battant qu'elle regarda à travers le hublot de l'avion qui venait d'atterrir à Séoul. Elle allait enfin revoir Jared depuis toutes ces années. Ses doigts se crispèrent contre ses cuisses et elle souffla faiblement afin de se détendre. Les passagers commencèrent à descendre un à un de l'appareil, et elle fit de même une fois l'effet de foule du à la précipitation de sortir s'était dissipé. Éblouie par la lumière du soleil, elle leva sa main afin de protéger ses yeux de la lumière agressive et marcha jusqu'à l'entrée de l'aéroport afin d'aller récupérer ses bagages. Le tapis roulant fit défiler les valises et sacs et elle vit enfin le sien. Elle s'en saisit et prit la direction du hall principal, espérant pouvoir reconnaitre son frère. Après tout, les années ont passé et son physique a surement changer. Elle scruta la foule de gens devant elle, et reconnu Jared qui lui faisait un signe de main. Un sourire soulagé se forma sur ses lèvres et elle se précipita dans les bras de son frère qui lui avait tant manqué. Et si Luis l'apprenait ? Peu importe pensa-t-elle alors qu'elle respira doucement l'odeur de celui qui lui avait tellement manqué. Elle serra ses doigts dans le dos de ce dernier et releva la tête afin de lui sourire tendrement. Il embrasse son front, ses joues, le coin de ses lèvres tout en soufflant les premiers mots qui résonnaient comme un soulagement.

« Tu es enfin là. »

Elle se contenta d'agrandir son sourire à ces mots et pinça tendrement la joue de son frère. Il n'eut de cesse de la regarder et la complimenter sur son physique, ce qui la toucha beaucoup, car malgré les années elle s'était acharnée à prendre soin d'elle afin de plaire. Jared n'était pas pour autant en reste, il était toujours aussi beau et charmant que dans ses souvenirs, et elle ne se priva pas de le narguer sur sa dégaine de lover. Il se taquinèrent ainsi de longues minutes jusqu'à ce que Jared se saisisse de son visage et vint coller son front au sien en fermant les yeux. Elle ferma à son tour les yeux et caressa tendrement les poignets de son frère jusqu'à qu'il achève cet instant en attrapant sa valise. Il lui tendit son bras auquel elle noua le sien tout sourire, et il l'emmena à la voiture. Durant le trajet, ils échangèrent beaucoup de rires, Dany parla même de son étrange voisin durant le vol. Un bel homme, légèrement envahissant mais qui avait un très joli sourire. Elle remarqua bien que cela ne plaisait pas à son frère, et en quelque sorte ça lui faisait plaisir. Elle adorait le coté trop protecteur de son frère, car elle se sentait importante à ses yeux, plus qu'elle ne le devrait du moins.

Ils arrivèrent enfin à l'appartement et elle fut impressionné par l'immensité du lieu. C'était beaucoup trop grand et vide pour y vivre seul, selon elle. « Tu peux rester ici autant de temps que tu le veux. » Il referma la porte derrière eux et elle lui offrit un énième sourire alors qu'il se débarrassa de sa veste. Elle ne remarqua à nouveau sa présence quand il la sortit de sa contemplation en lui apportant un bouteille d'eau. Aucune photo, aucune présence de vie... Elle de son coté avait toujours su s'entourer afin de ne pas rester seule depuis qu'ils avaient été séparés et elle s'en voulut quand elle remarqua qu'il avait surement du passer toutes ses années seul. Elle se posa sur le canapé et caressa tendrement les cheveux de son frère qui avait posé sa tête sur ses cuisses. Elle se perdit dans ses pensées en le détaillant. Il devait en faire tourner des têtes, et bien que cela ne lui plaise pas, elle pensa qu'il devait surement avoir une petite amie depuis toutes ces années. Il caressait ses bras du bout des doigts et elle lui offrit un tendre sourire avant de venir embrasser son front avec douceur. « Nous sommes comme Adam et Eve, nous sommes désobéissants et déchus. »
Elle retint un rictus. Il faisait surement allusion à leur passé et leur désobéissance à Luis. Que leur feraient-ils si il savait...? Après tout il avait tué leur père de sang froid, et avait réussi à convaincre son frère de tuer à son tour... Elle frissonna faiblement, et reporta son attention sur Jared, lui caressant toujours les cheveux, ne voulant surtout pas briser ce moment de tendresse. « Alors ? Comment c'est l'Australie ? »

Elle glissa doucement sa main sur sa joue, et la caressa avec tendresse à son tour. L'Australie.. Comment décrire ce pays qui l'avait accueilli ?
« L'Australie est un peu comme toi...» Elle laissa un silence mettre sa phrase en suspend tandis qu'elle glissa quelque mèches de cheveux derrière l'oreille de son frère. «... mystérieuse et sauvage à la fois. Surprenante, forte et pleine de secrets.» Elle le regarda droit dans les yeux et se mit à rire. C'est fou ce qu'il avait pu lui manquer ! Elle lui fit aussitôt remarquer et pinça ses joue faiblement afin de le taquiner. Elle lui raconta comment en marchant simplement dans la rue, elle fut remarquée à Sydney et devint la doublure d'une célèbre actrice. Puis quelques elle voulut tenter les cascade et devint cascadeuse en plus de ça. Certes, elle avait fait de grandes études dans une prestigieuse université américaine -pour ne pas dire la plus prestigieuse- mais elle se fichait bien de ça. Ce métier lui plaisait et elle ne l'abandonnerait surement pas de si tôt. Elle souleva sans être trop brusque, le visage de son frère et se leva du canapé. Elle retira son pull et se mit en débardeur, après tout il faisait assez chaud dans l'appartement pour se le permettre. Elle s'allongea sur son frère qui n'avait toujours pas changé de position et posa sa tête contre son torse. Cette douce chaleur lui avait tant manqué... Un petit détail, la ramena cependant sur terre, la pleine lune était demain, il vaudrait mieux pour elle qu'elle trouve un moyen d'esquiver son frère. Elle serra doucement ses poings et soupira de soulagement. Elle pourrait rester des heures ainsi mais se décida tout de même à parler sans pour autant changer de position. Pauvre Jared, pensa-t-elle alors qu'elle pensait surement l'écraser.« Au fait ! J'ai trouvé un appartement dans le nord de Gangnam, le propirétaire me donne les clés la semaine prochaine. Mais si tu veux je peux annuler et venir vivre avec toi. Ça manque de présence féminine ici ! »
Elle ne lui laissa pas plus le temps de répliquer et lui fit un long discours en lui faisant comprendre qu'elle s'inquiétait du peu de présence dans son appartement et aussi de ses habitudes alimentaires. Sur ces derniers mots, elle se leva précipitamment et lui fit un bisou sur la joue avant de chercher la cuisine qu'elle trouva rapidement. Elle ouvrit le frigo et ne fut pas surprise de voir qu'il n'était pas bien remplis. Elle soupira et retourna au salon avant d'attraper la veste de son frère et de lui lancer au visage.
« Allons faire les courses ! Je te fais un vrai repas ce soir ! »
Avec un grand sourire, elle enfila à nouveau son pull et vint prendre la main de son frère.


You are my secret:
 



Revenir en haut Aller en bas
werewolf ⸗ i'm born to be wild.
avatar
Lee Jared
werewolf ⸗ i'm born to be wild.


∆ BLAZE : chun
∆ AVATAR : jung yunho.
∆ messages postés : 42
∆ ici depuis le : 03/11/2012



∆ ÂGÉ(E) DE : vingt-six ans.
∆ DE SEXE : Masculin
∆ NATIONALITÉ : américano-cubain.
∆ JOB : médecin généraliste.
MessageSujet: Re: n' after all, you're my wonderwall.   Jeu 8 Nov - 23:12


Il se demandait comment il avait pu vivre sans sa douceur, sans sa chaleur et son odeur. Comment il avait pu continuer à vivre normalement et exercer un métier qui lui plaisait plus ou moins. Oui, maintenant qu'il peut se reposer sur ses jambes il se le demande vraiment. Il fit un léger bond dans le passé ; il avait dix-neuf ans - ou vingt ans il ne sait plus trop - l'été montrait le bout de son nez, la peine s'en était allé pour un moment, les bonnes et les mauvaises habitudes revenaient petit à petit. La maison revenait à la vie. Il avait passé sa journée de son côté à jouer au basket avec des copains, Dany les avait rejoint dans la soirée et les avait regardés jouer sans bouger le petit doigt. Il se souvient aussi que l'un de ses amis avait des vues sur la jeune fille, un pur américain comme il les déteste. Il n'avait pas supporté qu'il la zieute et encore moins qu'il lui fasse des compliments. Jared était devenu fou, il avait fait rebondir violemment la balle sur le sol et avait poussé le garçon en lui interdisant de l'approcher et encore moins sous ses yeux. Ils s'étaient battus et la soirée c'était mal terminé. En rentrant Dany lui avait tout simplement dit qu'il n'aurait pas dû se comporter de la sorte puis elle était partie s'enfermer dans sa chambre. Il n'aurait pas dû, c'est sur, mais il tenait énormément à elle et même peut-être un peu trop. Il n'a jamais apprécié qu'un autre homme l'approche, il a toujours fait la gueule. Il avait monté les escaliers, c'était infiltré dans la chambre de la jeune fille qui était assise sur son lit, le téléphone portable à la main. Il l'avait fixé attentivement. La nuit était chaude, tellement qu'il avait retiré sa veste de marque pour se mettre en débardeur, une légère brise fraîche traversa la chambre. Il bredouilla des excuses et s'approcha d'elle, il posa un genou sur le lit et approcha son visage du sien, un peu, un peu beaucoup trop, jusqu'à qu'il puisse sentir son souffle se mêler au sien. Elle ne le rejetait pas, alors il continuait. Il posa un chaste baiser sur sa bouche, il était délicat. Un autre baiser innocent avant qu'il ne devienne beaucoup plus langoureux que tous le premier. Sa main s'accrocha à sa nuque pour ne pas qu'elle s'en aille. Le baiser n'avait rien de bien innocent et peut-être que ça aurait pu aller plus loin s'il ne s'était pas contenu. Après ça, il était sorti de la chambre sans même lui adresser un regard, ses mains de nouveau dans les poches de son jogging, les lèvres pincées. La pire connerie de sa vie. Elle avait beau ne jamais évoquer ce moment, il s'en voulait toujours d'avoir craqué. Il était fou d'elle, s'en douterait-elle ? Ses yeux s'ouvrirent rapidement, il venait tout juste de sortir de ses songes et cette envie de fumer lui vint d'un coup. Les doigts habiles de sa soeur dans ses cheveux caressaient ses racines, enroulaient quelques mèches autour de ses doigts, elle savait toujours s'y faire et il adorait ce genre de moment. Il grogna comme un chat tout en s'étirant. « L'Australie est un peu comme toi...» Il eut un haussement de sourcil, la laissant manier ses cheveux courts. «... mystérieuse et sauvage à la fois. Surprenante, forte et pleine de secrets.» Il rit avec elle en joignant ses deux mains sur son ventre. Elle le voyait alors comme ça ? Mystérieux et sauvage ? Jared s'humecta les lèvres en levant les yeux vers elle, son sourire était éblouissant. Elle le rendait si heureux. Il n'avait besoin que d'elle pour vivre en paix. « Je crois que je m'y plairais bien là-bas. Je pourrais avoir une retraite tranquille. » dit-il dans un bon anglais. Il écouta alors la suite de son récit ; alors comme ça, sa soeur sortit tout droit d'Havard était devenue une cascadeuse ? Il se redressa rapidement et la constata de haut en bas. Une femme qui aime le risque, non mais elle voulait se tuer ? « Tu n'as vraiment pas changer, toujours à faire des bêtises. » Il prit une pause et reposa sa tête sur ses cuisses « Tu as trouvé un contrat de cascadeuse à Séoul ? » Elle était tout de même venue y vivre, donc bon, il ne voulait pas la savoir sans boulot. Il releva un peu la tête pour la laisser se lever et la reposa sur le canapé sans broncher, il fixa un instant le corps de sa soeur, un léger sourire sur les lèvres. Elle avait tellement mûrit, rien à voir avec ce qu'elle avait pu être avant. Elle reprit place sur le canapé, mais cette fois-ci sur lui, ce qui le fit beaucoup rire, il aventura ses mains dans les cheveux courts de la belle. Il lui massait la tête, les tempes, histoire qu'elle se détende un peu. Le voyage avait été si long, il ne voulait en rien la brusquer, il prit même le temps de lui masser les épaules. « Au fait ! J'ai trouvé un appartement dans le nord de Gangnam, le propirétaire me donne les clés la semaine prochaine. Mais si tu veux je peux annuler et venir vivre avec toi. Ça manque de présence féminine ici ! » Et elle ne s'arrêta pourtant pas de parler, s'inquiéter pour lui ? Et puis quoi encore ? Il était assez grand comme ça, qu'elle ne se mette pas à faire la maman poule, ça le rendait vraiment fou. Il émit un son de mécontentement, on aurait presque dit un enfant. Il mangeait bien, enfin non, juste quand il avait le temps, mais il ne se laissait pas mourir pour autant. « N'annule pas. Surtout si c'est pour venir faire la maman poule chez moi. » plaisanta-t-il alors qu'il la regardait se lever pour partir fouiller dans ses affaires. « Bordel, Hore ! » Il lui arrivait de dire le prénom qu'il avait toujours utilisé pendant son enfance, il râla longuement et croisa les bras en tapant gentiment des pieds. Tu es démasqué mon grand et elle te forcera à te nourrir maintenant. « Allons faire les courses ! Je te fais un vrai repas ce soir ! » Tu aurais peut-être dû faire les courses, se dit-il pour lui-même alors qu'il se levait pour remettre sa veste comme un bon gamin. Il sourit en resserrant la main de sa soeur dans la sienne. Et ils sortirent de l'appartement.

Le super-marché n'était pas très loin de chez lui. Cinq bonnes minutes à pied et ils y étaient. Jared prit un cadis en ne lâchant toujours pas la main de la jeune fille. « Gamin, on montait dans le cadis et Luis nous poussés tu t'en souviens ? » Comment ne pas s'en souvenir. Luis avait beau être un menteur, il restait quelqu'un de vivant et d'adorable. Il se demandait s'il avait une femme et des enfants, s'il travaillait dans la politique comme il le voulait plus jeune. Si son sourire était toujours aussi rayonnant. Ils entrèrent dans le magasin et Jared se dût de saluer une jeune femme qui était sa patiente. Elle s'arrêta devant sa soeur et elle confirma par elle-même qu'elle était bien sa femme, elle n'arrêtait pas de la complimenter, de lui tenir les mains et de lui dire qu'elle avait un mari merveilleux. La phrase qui l'acheva fut celle-ci : « Vous formez un très beau couple. » et qu'il devait sortir avec elle plus souvent. Le jeune homme hochait tout simplement de la tête et il reprit la route avec sa soeur, il se pencha à son oreille et y susurra quelques mots. « Beaucoup pense que je suis marié et que j'ai une petite fille. Joue le jeu et tire pas cette tronche. » Il mit un coup de coude pour la booster un peu. Il prit au passage trois paquets de chips et le jeta dans le cadis essayant du mieux qu'il pouvait de ne pas faire attention aux personnes qui le reconnaîtrait.





Revenir en haut Aller en bas
werewolf ⸗ i'm born to be wild.
avatar
Lee Dany
werewolf ⸗ i'm born to be wild.


∆ BLAZE : Yun
∆ AVATAR : Boa Kwon
∆ messages postés : 23
∆ ici depuis le : 05/11/2012



∆ ÂGÉ(E) DE : 25 ans
∆ DE SEXE : Féminin
∆ JOB : Cascadeuse
∆ CÔTÉ COEUR : A troublemaker...

∆ MY CRAZY SPELLBOOK : This is me. This is you.
MessageSujet: Re: n' after all, you're my wonderwall.   Ven 9 Nov - 3:23


Il firent le trajet jusqu'au supermarché main dans la main, et Dany s'émerveilla devant chaque bâtiments et ruelles qui composé la ville. C'était très différent de Sydney pour elle. Elle expliqua sur le chemin qu'elle avait effectivement trouvé du boulot : elle sera cascadeuse dans un film coréen au réalisateur dont la réputation n'est plus à vendre. Elle s'amusa a balancer leurs bras comme quand ils étaient enfants, et se mit même à chantonner. Ils arrivèrent devant le magasin au bout de cinq petites minutes environs et Jared prit un caddie.« Gamin, on montait dans le cadis et Luis nous poussés tu t'en souviens ? » Il n'avait toujours pas laché sa main et elle caressa doucement le dos de sa main de son pouce tout en souriant. Comment l'oublier ? Malgré les épreuves les bons souvenirs étaient toujours présent dans sa tête. Elle n'avait rien oublié. Ni Luis, ni lui, ni leurs parents... Un faible soupire passa la barrière de ses lèvres tandis qu'elle se remémora son premier baiser. C'était Jared qui lui avait donné, et elle n'avait jamais su quoi en penser à vrai dire. Il avait toujours était trop protecteur, trop tactile, mais ça ne la dérangeais pas le moins du monde. Elle adorait son frère ainsi, et n'aimerait surtout pas qu'il change. Grâce à lui, elle avait connu le plus doux des premiers baisers, même si il fut étrange. Ils étaient conscient de cette acte, ils n'en avaient juste jamais reparlé. Un secret sans mot.

Ils entrèrent dans le magasin, et elle fut tiré par Jared alors qu'elle comptait aller s'aventurer dans les rayons. Une dame plus âgé qu'eux vint les saluer tandis que Dany fit la moue en pinçant discrètement la paume de main de son frère. La jeune soeur fut surprise quand la femme vint la féliciter tout en faisant des éloges sur son frère. « Vous formez un très beau couple. » Dany fut légèrement surprise mais son frère n'avait pas l'air de vouloir démentir, donc elle se contenta de sourire et hocher la tête. La dame les laissa enfin tranquille et elle put avoir les explications qu'elle voulait tant désormais. « Beaucoup pense que je suis marié et que j'ai une petite fille. Joue le jeu et tire pas cette tronche. » Elle fut assez surprise. Jared jouait un double jeu ? Pourquoi ne se contentait-il tout simplement pas de dire qu'il était célibataire ? Elle ne comprenait pas vraiment la raison de son mensonge mais ne voulut pas gâcher leurs retrouvailles en l'assaillant de questions auquels il ne voudrait surement pas répondre. Il prit deux paquets de chips et les jetta dans le caddie. Voyant que plusieurs personnes les observaient, elle vint prendre son frère par le bras.« Ce n'est pas des chips qui vont te nourrir, mon amour. Allons au rayon fruits et légumes plutôt.»

Elle tira légèrement sur sa manche pour l'entraîner au dit rayon et se mit à comparer les prix et à sentir les produits afin de les choisir. Elle prit quelques choux, du gingembre, des champignons, du litchi et un filet de pommes. Dany lui fit un sourire et l'entraina cette fois-ci au rayon boisson. Trop petite pour attendre les bouteilles de jus d'ananas, elle fit une moue adorable à son désormais mari pour les alentours et le remercia en joignant ses mains quand il mit la bouteille dans le caddie. « Merci mon amour ! » La femme de tout à l'heure était désormais dans le même rayon qu'eux et Dany lui fit un grand sourire chaleureux tout en prenant la main de son frère. La patiente de son frère vint à nouveau discuter avec elle et lui demanda comment allé leur petite Tiffany. Au moment ou elle prononça le prénom de leur prétendu fille, Dany releva les yeux vers son frère, le choix du prénom était tout sauf anodin. Elle assura que la petite fille allait à merveille, et qu'ils devaient d'ailleurs se dépêcher de terminer leurs commission afin de la récupérer chez sa nounou. La dame n'insista pas plus et ils purent aller payer leurs achats en toute tranquillité avant de reprendre le chemin de l'appartement de Jared, les bras chargés de sachet.

Il montèrent à l'appartement, et elle posa les sachets à l'entrée avant de courir s'affaler sur le canapé en riant. Elle se moqua gentiment de son frère en imitant la voix de sa patiente pendant qu'elle les avait félicité et se jura qu'il lui revaudrait ça. Elle resta allongé sur le canapé quelques longues minutes puis décida enfin de se lever pour aller dans la cuisine, tandis que Jared rangeait les courses. Elle lui pinça gentiment les joues puis y déposa un baiser sonore. « Tu imagines si j'étais ta femme pour de vrai ?» Elle ria légèrement et se prit au jeu, en agrémentant chacune de ses phrases d'un "chéri" ou "mon coeur". Elle attrapa le tablier qui était accroché à coté du lavabo et l'enfila. Tout en lui tirant la langue, elle s'attacha les cheveux et prit un des couteau ainsi que le gingembre, qu'elle se mit à éplucher puis couper en petit dès. Elle repensa alors à leur baiser de l'époque et baissa légèrement les yeux tout en portant une main à ses lèvres... Et si elle osait ? Ce simple geste lui avait torturé l'esprit pendant toutes ses années, et Dany n'avait plus osait embrasser un autre garçon depuis. Comme si ce baiser avait simplement scellé son appartenance à son frère. La louve remonta ses manches tout en souriant et prit un cube de gingembre tout en s'approchant de son frère pour lui mettre en bouche en riant. « Tu veux bienme ramener les casseroles mon amour ? Elles sont trop hautes...»


You are my secret:
 



Revenir en haut Aller en bas
werewolf ⸗ i'm born to be wild.
avatar
Lee Jared
werewolf ⸗ i'm born to be wild.


∆ BLAZE : chun
∆ AVATAR : jung yunho.
∆ messages postés : 42
∆ ici depuis le : 03/11/2012



∆ ÂGÉ(E) DE : vingt-six ans.
∆ DE SEXE : Masculin
∆ NATIONALITÉ : américano-cubain.
∆ JOB : médecin généraliste.
MessageSujet: Re: n' after all, you're my wonderwall.   Ven 9 Nov - 18:10


Un mensonge. Un rôle. Jared c'était inventé une vie faite de toute pièce. Pourquoi avait-il agit de cette façon ? C'est une bonne question, une question qu'il n'aime pas se poser et qu'il n'aimerait peut-être pas qu'on lui pose. Qu'on soit le tout puissant ou même Lee Hore Dany. Il ne voulait pas éveiller les soupçons sur sa double vie. Il est beaucoup trop méfiant pour faire vivre Jared comme Manuel - même s'il se trouve dans un tout autre pays - Jared est un homme de confiance, il a étudié à Havard, ayant les meilleurs résultats le jeune homme a pu obtenir une bourse de mérite pour ses efforts au sien de l'établissement - jusqu'à là tout est vrai - il est ensuite partit travaillé à Séoul et c'est ici qu'il rencontra sa femme. Une rencontre magique, comme dans les films les plus moroses qui existent. Ils se marièrent à l'abri des regards et eurent une jolie petite fille du nom de Tiffany. Voilà, ce qu'il en était de sa vie et quand certains patients indiscret demandait pour ses parents, il disait tout simplement qu'il vivait très loin d'ici et il ne s'étalait pas sur le sujet. Après tout, ses vrais parents étaient vivants, il en avait l'impression, il avait ce sale flaire de loup qui lui disait qu'ils ne devaient pas être bien loin. Si l'envie de les rencontrer lui venait ? Il réfléchit longuement à cette question, tournant à plusieurs reprises sa langue dans sa bouche comme s'il allait dans les minutes qui allaient suivre parler. Non, il n'avait pas envie de les rencontrer. C'était mieux comme ça. Bref, il était tout de même protéger par cette carapace qui le permettait enfin de pouvoir vivre plus ou moins tranquillement. Il essayera de se faire muter ailleurs, dans un autre pays un jour, histoire qu'il puisse avoir la paix et qu'il puisse mourir seul dans son coin, sans avoir à blesser qui que ce soit. Il laissera ses charges à mère la Terre et se débarrassera enfin de son lourd fardeau, il n'aura causé aucun mal à une femme qui se sera accroché à lui, ni même à un enfant qui pourrait des années après connaître le sale secret de son défunt père. Seuls ses frères pleureront sa mort.

Il commença à remplir son cadis de cochonneries, les chips étaient bien la seule chose qu'il pouvait manger comme pas possible, les bonbons, les choses trop grasses et ainsi de suite ne lui plaisaient pas vraiment. Il mangeait sainement, faisait un effort niveau alimentation pour ne pas chopper de sales maladies. « Ce n'est pas des chips qui vont te nourrir, mon amour. Allons au rayon fruits et légumes plutôt.» Mon amour ? Jared se défit rapidement de son étreinte, voyant que les yeux étaient braqués sur eux. D'accord, il lui avait demandé de jouer le jeu, mais à ce point, il ne savait pas qu'elle s'y mettrait autant dedans. Ah non, il ne savait pas. Il poussa le cadis, regardant à gauche à droite, il regardait le cadis se remplir devant ses yeux d'un tas de bonnes choses. Lorsqu'il rencontrait des patients ou des voisins, il s'inclinait, mais n'engageait aucune conversation. Ils s'arrêtèrent au rayon boisson, il prit du jus de pomme et de raisin, il constata Dany qui ne pouvait pas atteindre le jus d'ananas et il tendit lentement le bras pour poser la bouteille dans le cadis et il pouffa de rire à l'attente des mots de sa sœur. « Tu joues mal la comédie ! Arrête avec ça ! » Il posa ses lèvres sur son front et poussa de nouveau le cadis en chantonnant la musique qui jouait en fond dans le super-marché. Ils firent la queue, attendant leur passage en caisse, sa main dans celle de sa soeur tandis que sa patiente revenait à la charge. Tiffany ? Jared sourit faiblement, laissant sa soeur prendre la parole comme si elle savait de quoi elle parlait. Tiffany, le prénom de sa mère adoptive. Pourquoi l'avait-il appelé ainsi ? Peut-être parce que le prénom était facile à retenir, beau aussi, malgré la femme qui pouvait bien le porter. Il l'appréciait. Il s'était toujours dit qu'un jour s'il avait l'occasion d'avoir des enfants, il aimerait en appeler une comme ça. Mais depuis longtemps, il ne croyait plus en ce rêve, il ne pourrait jamais avoir la vie tranquille, jamais il n'aura de famille. La solitude ne l'a jamais vraiment dérangé plus jeune, mais à présent, depuis qu'il avait fait cette connerie, il ouvrait les yeux et se disait que la solitude était la pire des choses qui puissent exister. Surtout pour un homme. Il paya et ils purent reprendre la route toujours en tapotant, Jared la laissa entrer dans son appartement, ils déposèrent les sacs dans la cuisine et il alla la rejoindre sur le canapé. Il riait à s'en péter le bide, c'est moi qui vous le dit. Elle avait un don dingue pour ce qui concerne les imitations, sa soeur n'avait pas changé sur ce point. Il la prit un instant dans ses bras et se leva pour ranger les aliments dans le frigo ou dans le congélateur, il faisait bien attention de nettoyer chaque barquette à l'aide d'un chiffon humide avant de les ranger. Un homme qui a parfois trop peur des microbes aussi. Un sombre imbécile, mais c'est parce qu'il est médecin. Ses yeux rencontrèrent ceux de sa soeur, il lui ébouriffa les cheveux et grimaça lorsqu'elle lui pinça la joue. « Tu imagines si j'étais ta femme pour de vrai ?» Il secoua la tête de gauche à droite. « Je serais sûrement le plus heureux de tous les hommes. » Un beau-parleur et ça même avec sa soeur, il la regarda mettre son tablier qu'il se précipita de nouer pour ne pas qu'elle tire trop sur ses petits bras et la laissa prendre place à côté du fourneau. Il rangea les derniers sacs et lorsqu'il eut terminé il prit une chaise et s'installa au côté de sa soeur qui préparait le repas. Et voilà, elle était bien là, chez lui, au soin pour lui. Ils avaient finit par reprendre contact, à ressentir ce besoin mutuel de se voir et de pouvoir se toucher. Ils y étaient arrivés, il se sentait mieux. Jared ouvrit alors la bouche quand elle lui tendit le gingembre qu'il se mit à mastiquer très lentement jusqu'à qu'il devienne de la bouilli. Comme un bon « mari » obéissant, il se leva et lui rapporta les casseroles, au passage il se prit un petit concombre qu'il lava soigneusement sous l'eau, il le coupa en fine tranche et croqua dedans en ne la lâchant pas du regard. Les années étaient passées et pourtant il n'avait pas l'impression que quelque chose ai changé. « Et sinon, tu n'as toujours pas de petit-ami ? Tu sais que tu es en âge d'avoir ce genre de relations avec les hommes, malgré le fait que ton idiot de frère soit maladivement jaloux. » Il trempa le concombre dans de l'huile d'olive et le croqua à nouveau tout en mastiquant lentement « Tu veux finir ta vie comme moi ou quoi ? » Elle ne ressentait pas le besoin d'avoir quelqu'un avec elle ? D'être dans les bras d'un homme ? De ressentir sa chaleur ? De pouvoir lui parler de sa journée ou même d'avoir des enfants ? N'avait-elle pas le besoin d'avoir des rapports sexuels ? Jared soupira. Il avait besoin de ressentir ses choses lui, surtout par rapport au sexe, il n'avait pas eu beaucoup de conquêtes, mais le besoin avait été très fort. « Commence à vivre bordel. » Même si j'aimerais que ce soit le cas, même si j'aimerais que tu n'aimes que moi, ne la gâche pas. Il prit alors un couteau et s'empressa de l'aider à couper les aliments présents sur le comptoir.





Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: n' after all, you're my wonderwall.   




Revenir en haut Aller en bas
 

n' after all, you're my wonderwall.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Before The Dawn; :: we are burning the night together. :: ⸗ gangnam south. :: résidences. :: lee jared.-