seiwong&micha; we cannot judge people by their first impression.



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

NEWS : UN NOUVEAU DESIGN AVEC LA SUBLIME KIM HYUN AH & UN ÉVÈNEMENT QUI VIENT TOUT JUSTE D'OUVRIR SES PORTES ! SOYEZ NOMBREUX !

Partagez | 
 

 seiwong&micha; we cannot judge people by their first impression.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
human ⸗ i'm just a normal one.
avatar
Choe Mi Cha
human ⸗ i'm just a normal one.


∆ BLAZE : mady.
∆ AVATAR : lee hyori.
∆ messages postés : 82
∆ ici depuis le : 15/11/2012



∆ ÂGÉ(E) DE : vingt-cinq ans.
∆ DE SEXE : Féminin
∆ NATIONALITÉ : coréenne.
∆ JOB : manager dans la musique.
∆ CÔTÉ COEUR : no one.

∆ MY CRAZY SPELLBOOK :
MessageSujet: seiwong&micha; we cannot judge people by their first impression.   Mar 27 Nov - 17:16


we cannot judge people by their first impression.
lim sei wong && choe mi cha


« Oui, oui. T’en fais pas, je lui apporterais tout à l’heure. » dit-elle simplement avec un sourire. Toujours aussi serviable, notre cher petit Cha ne pouvait pas dire non à l’une de ses collègues préférées. Elle avait pourtant tellement de chose à faire aujourd’hui, qu’elle ne savait plus trop où donner de la tête. En premier lieu, il fallait qu’elle passe des coups de fil à un certain nombre de personnes. Entre les contrats de publicités, les demandes d’interviews et la future tournée qui se préparait, elle en aurait au moins pour deux heures au téléphone. De quoi avoir l’oreille rouge pour toute une journée. Et puis, il fallait penser à filtrer les réponses que les membres du groupe Pandora pourront donner ou non pendant le reportage qui leur était dédié cet après-midi. Sans oublier de leur apporter tout ça pour qu’elles puissent en prendre connaissance. Il fallait aussi qu’elle s’occupe du lieu du fan-meeting qui se déroulerait dans quelques mois. Bref. Encore une journée où elle ne pourrait pas souffler une seconde. Et pourtant, en début de soirée, vous pouvez être sûr qu’elle se plaindra de ne pas avoir fait assez. Elle était comme ça, Cha. Elle faisait de son travail une priorité sans vraiment s’en rendre compte, puisqu’il lui arrivait même d’oublier de manger pour finir une tâche. Elle se couchait souvent trop tard pour se lever toujours trop tôt. Elle ne prenait jamais le temps de ranger quoique ce soit, pensant qu’elle pourrait optimiser ce temps au travail plutôt qu’à tout remettre en ordre. Et elle avait tellement de choses en tête qu’elle en oubliait constamment l’essentiel comme par exemple, son portable.

Après une matinée bien chargée, le ventre de Cha grogna et lui rappela que c’était l’heure de manger. Toujours au téléphone, elle passa devant le menu de la cantine. Elle fit la moue, ça ne lui disait rien. Alors elle préféra sortir pour s’acheter quelque chose en vitesse avant de retourner dans son bureau. Avant d’attaquer ses ramens, elle lâcha enfin son téléphone pour la première fois de la journée. Elle avait juste l’impression que son oreille était en train de brûler. Mais sinon, elle ne prit pas la peine de manger tranquillement et mit son nez directement dans les questions/réponses du reportage. Elle levait la tête de temps en temps pour regarder ses collègues aller à la cantine, mais revenait bien vite à ses affaires. Quelques-uns prenaient la peine de lui souhaiter un bon appétit. Et Cha les remerciait tête baissée ou la bouche pleine ou les deux. Au final, elle n’eut pas finis ses ramens que le téléphone se remit à sonner. C’était sa collègue qui lui rappelait qu’elle devait absolument donner la maquette à SeiWong. Pour les plus curieux d’entre vous, cette collègue était elle aussi manager, mais étant en déplacement, elle était dans l’incapacité donner cette fameuse maquette à l’un des membres du groupe dont elle s’occupait. Voilà pour la petite histoire. MiCha la rassura en lui promettant de lui déposer dans la journée, dès qu’elle aurait cinq minutes. Il ne fallait pas oublier qu’elle avait elle aussi un groupe à gérer. Mais pour ne pas oublier, elle écrit en vitesse " maquette seiwong " sur son bras avant de raccrocher et de terminer ce qu’elle était en train de faire.

Finalement, elle sortit de son bureau vers trois heures de l’après-midi. Il fallait absolument qu’elle donne ces questions/réponses au groupe sachant que le reportage commençait dans deux heures. D’un pas rapide, elle se rendit à la salle d’entrainements des Pandora, leur demanda d’apprendre par cœur ce qu’elles auraient à dire et leur souhaita bon courage. Avant de reprendre le chemin de son bureau, elle jeta un rapide coup d’œil à sa montre, ce qui suffit à lui rappeler le petit détour qu’elle avait à faire, à savoir aller voir SeiWong. Au pas de course et sur ses talons, elle arriva bien vite dans la salle d’entrainement du groupe. SeiWong était seul, en plein entrainement. Sans vraiment sans rendre compte, elle resta là, à l’admirer sans qu’il ne la voit. Mais l’alarme incendie l’a sortie de sa paralysie temporaire. Encore un exercice à la noix. Habituellement, Cha restait bien sagement à son bureau pendant que ses collègues suivaient la procédure. Elle s’en foutait un peu parce que c’était une perte de temps sur son travail. SeiWong ne semblait pas y prêter attention non plus. Sans doute les oreillettes qu’il portait l’aidaient à ne pas entendre cet interminable son. Elle déposa enfin la maquette sur la table à sa droite et s’en alla vers son bureau. Enfin. C’était ce qu’elle avait l’intention de faire jusqu’à ce qu’elle se rende compte qu’elle était coincée. Impossible d’ouvrir la porte. Elle souffla comme jamais. La voilà bloquée avec lui. Elle qui n’avait aucune envie de lui adresser la parole. Il fallait bien pourtant. Elle s’avança dans son champ de vision nonchalamment et lui avoua, la mine déconfite : « On est coincés ! ». Cha ne faisait aucun effort, ça se lisait dans ses yeux qu’elle n’avait pas envie d’être là. Et avant qu’il ne lui pose la question, elle alla chercher la maquette et lui tendit. « J’étais venu t’apporter ça, avant que l’alarme incendie se mette en marche. ».


Revenir en haut Aller en bas
newbie ⸗ i wanna know your name.
avatar
Lim Sei Wong
newbie ⸗ i wanna know your name.


∆ BLAZE : dday.
∆ AVATAR : hyeongkon ( a-jax ).
∆ messages postés : 17
∆ ici depuis le : 20/11/2012



∆ ÂGÉ(E) DE : vingt-quatre ans d'apparence, mais en fait quarante ans.
∆ DE SEXE : Masculin
∆ NATIONALITÉ : coréenne.
∆ JOB : rappeur dans un groupe d'idol.
∆ CÔTÉ COEUR : célibataire pour l'instant.

MessageSujet: Re: seiwong&micha; we cannot judge people by their first impression.   Jeu 29 Nov - 1:48


Pour la première fois depuis des semaines, Sei Wong n’avait pas un horaire horrible, du moins pendant une journée. Beaucoup penserait qu’il pourrait en profiter pour se reposer un peu, mais ça ne faisait pas partie des plans du vampire. Non, même dans ce qui pourrait presque être considérée comme une journée de congé, si ce n’était une entrevue et un apparition sur une émission musicale - ce qui n’était pas grand chose au final. Lui, il préférait se pratiquer, il ne maitrisait pas parfaitement un des mouvements clés de la chorégraphie que son groupe ferait en guise d’intro. Il l’avait assez bien au goût de sa manager, du moins, suffisamment pour que ce ne soit pas elle qui le force à pratiquer, mais pour le jeune homme, c’était évidemment qui lui manquait de la pratique. Ce qu’il pouvait avoir en profitant de son temps libre. Il pouvait certes se compter chanceux d’être un vampire et de ne pas avoir besoin de tant d’heures de sommeil, mais bon, ça venait avec certains inconvénients qu’on ne pouvait pas forcément comprendre à moins d’en être un. Bref, ce n’était pas tellement important pour son boulot, c’était en général plutôt des avantages quand on considérait uniquement cet aspect de la vie du jeune homme.

Après avoir passer à la station de télévision pour enregistrer le numéro qu’il faisait en collaboration avec une autre artiste - ce qui lui prit tout son avant-midi, Sei Wong put retourner au bercail et se diriger vers la salle d’entraiment. Il n’avait pas particulièrement faim, avec de la chance, il n’aurait pas de difficulté à s’entrainer pendant une assez longue période de temps sans trop de problème. Évidemment, c’était s’il n’était pas dérangé ce qui ne devrait pas arriver considérant que les autres membres du groupes avaient tous autre chose à faire pour la journée. Malgré le fait qu’il avait appris à apprécier les autres membres, le vampire était content d’avoir un peu de temps seul, après tout ça impliquait de pouvoir faire ce qui lui plaisait. Il se changea rapidement pour des vêtements plus amples et plus confortables avant d’ouvrir son lecteur de musique. Il aurait pu mettre la musique sur une radio, mais des écouteurs lui permettaient une plus grande concentration et surtout il pouvait ignorer les gens plus longtemps avec un appareil sur les oreilles.

Écouteurs dans les oreilles, le jeune homme commença à s’entrainer. Il passait de la chorégraphie au complet au mouvement qu’il ne maitrisait pas parfaitement pour revenir à la chorégraphie. Évidemment c’était uniquement la pratique qui lui permettait de maitriser le tout et faire uniquement le même mouvement lui ferait courir le risque de se blesser stupidement. Sei Wong avait beau être un peu plus résistant que la moyenne des gens, encore une fois on pouvait remercier sa condition de vampire, il n’avait pas tellement envie que sa manager lui reproche de ne pas avoir fait suffisamment attention. La variété était donc sa façon de faire suffisamment attention question de ne pas courir le risque de devoir supporter une foule de reproches. C’était pratiquement sa manière de ne pas causer plus de soucis à la personne qui s’occupait de son groupe.

Enfin, bien concentré et avec la musique sur les oreilles, Sei Wong n’entendit pas du tout Mi Cha entrer sans la pièce tout comme il n’entendit pas l’alarme d’incendie sonner dans tout le bâtiment. Non, il n’était conscient de rien de tout ça, se contenta de continuer à répéter la routine et le mouvement. Du moins c’était jusqu’à ce que la demoiselle vienne se mettre dans son champ de vision ce qui lui arracha un soupir alors qu’il retirait une oreillette. Ce qu’elle dit alors lui arracha un second soupir. Coincé ? Avec elle ? Qu’est-ce qu’il avait fait pour mériter une telle punition ? Avant même qu’il ne puisse demander des explications quant à la situation la demoiselle renchérit sur la raison de sa présence, ce qui aurait été la deuxième question qu’il aurait posé si elle lui en avait laissé la chance. « C’est une blague... » Le jeune homme ne faisait visiblement que très peu d’effort pour cacher le peu de joie qu’il ressentait à l’idée d’être coincé avec elle. Il prit néanmoins ce qu’elle lui tendait pour l’examiner. La maquette ! Ça c’était quelque chose de plaisant à voir, pourtant, il n’allait tout de même pas l’écouter tout de suite. Un autre soupir traversa ses lèvres alors qu’il lui fit signe : « Tu peux prendre place, les connaissant ils vont nous garder coincés une éternité. » On devait vérifier que les protocoles avaient été écoutés, ce genre de chose et en général, ça prenait pas mal de temps. Certes, Sei Wong ne faisait pas preuve d’une grande gentillesse envers la jeune femme, mais il avait d’autres chats à fouetter. Puis il l’avait quand même invité à s’assoir, c’était tout de même une certaine marque de politesse... Enfin, il alla déposer la maquette un peu plus loin. En retournant, il se demanda plus sérieusement s’il devait se montrer plus poli, il avait beau ne pas l’apprécier, mais ça ne lui donnait pas une raison de mal agir... « Il n’y a pas grand chose à faire pour toi ici, mais si quelque chose t’intéresse vas-y. » Et oui, ça, c’était être au maximum poli pour lui.


Revenir en haut Aller en bas
 

seiwong&micha; we cannot judge people by their first impression.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Before The Dawn; :: we are burning the night together. :: ⸗ gangnam south. :: suseo.-